#Ladyballs

x

Titre :

#Ladyballs

Annonceur :

Ovarian Cancer Canada

Année :

2016

Source :

2017 Cassies / Strategy Magazine

Catégorie de produits :

Causes philanthropiques

Format d'affichage :

Outdoor

Pays :

Canada

Objectif :

Accroître la notoriété et provoquer le débat au sujet du cancer des ovaires.

Groupe ciblé :

Femmes adultes.

Stratégie et médias utilisés :

Les campagnes de causes sociales remportent le succès lorsqu’elles ajoutent un élément mémorable à l’espace culturel, comme l’ont démontré les campagnes des moustaches ou des seaux remplis de cubes de glace. En soi, les ovaires ne constituent pas un sujet de conversation. Comparativement aux organes sexuels mâles, ils n’ont pas du surnom ou d’appellations autres. Pour contrer ce fait, on a eu l’idée de les décrire comme des « couilles féminines ». La campagne « J’ai des couilles » a été lancée à travers le pays en décembre 2015 dans l’affichage numérique, dans des affiches de cinémas, de bars, restaurants et salons d’esthétique, dans les imprimés et dans les médias numériques. Elle utilisait une série de slogans invitant les femmes à montrer qu’elles avaient assez de couilles pour faire quelque chose à propos du cancer ovarien.

Résultats :

La campagne a entraîné une hausse annuelle de 118 % des demandes d’information au sujet du cancer des ovaires de la part des femmes, ainsi qu’une augmentation moyenne de 22 appels de donateurs par semaine. Au cours de la campagne, 75 % des dons recueillis provenaient de nouveaux donateurs. Pendant ce temps également les appels aux bureaux régionaux de Cancer ovarien Canada ont augmenté de 35 % et les contacts provenant des réseaux sociaux, de 220 %.