Comment l’affichage et la mobilité stimulent l’interaction avec les consommateurs

8 septembre 2016

Plus nous devenons connectés, plus nos appareils mobiles deviennent un outil de consommation essentiel. De nombreuses études montrent que les annonceurs peuvent combiner appareils mobiles et affichage pour interagir avec des gens actifs pendant le processus décisionnel d’achat, transformant ainsi les aéroports, les centres commerciaux, les abribus et les stations de métro ou de train de banlieue en autant de points de vente.

Un sondage effectué en 2014 par comScore auprès de propriétaires d’appareils mobiles canadiens a montré que 59 % d’entre eux envisagent une certaine action après avoir été exposés à une affiche publicitaire. De même, l’association de marketing de l’affichage britannique, Outsmart, a réalisé une enquête intitulée Outperform** qui a démontré que l’affichage entraînant une hausse moyenne de 17 % des interactions avec les marques à partir de téléphones intelligents, et plus encore chez les milléniaux et les membres de la génération Z.

De surcroît, la Outdoor Advertising Association of America et Nielsen ont réalisé plus tôt cette année un sondage sur les déplacements, l’exposition à l’affichage publicitaire et les comportements de consommateurs mobiles et branchés. Plusieurs résultats de cette enquête correspondaient à ceux des études canadiennes et britanniques. Les points saillants :

  • Plus de 35 % des répondants ont utilisé leur téléphone intelligent pour effectuer une recherche par Bing ou Google.
  • Plus du tiers des répondants propriétaires de téléphones intelligents ont utilisé leur appareil pour effectuer une recherche sur l’annonceur d’une affiche publicitaire.