Toronto

Fiche descriptive sommaire pour les planificateurs médias

Avec plus de 6 millions de personnes résidant dans la RMR, Toronto est le plus grand marché du Canada. Sa population représente 17 % des 35.9 millions de Canadiens La population a augmenté de 8.4% par rapport à 2011. 47 % des Torontois habitent dans les limites de la ville, et 1,4 millions de Torontois y travaillent. Toronto accueille 8,2% des travailleurs canadiens.

Toronto est le centre financier et industriel du Canada, en plus de constituer sa destination touristique numéro 1. La ville a été l’hôte des 17e Jeux Panaméricains et Para-panaméricains en 2015. Les compétitions sportives regroupant des athlètes de plus de 40 pays ont attiré plus de 250 000 visiteurs.

Toronto représente une véritable mosaïque linguistique. Selon le recensement de 2011, 45 % des résidents parlaient une langue maternelle autre que l’anglais ou le français. En fait, seulement un peu plus de la moitié (51 %) des Torontois ont déclaré l’anglais comme leur langue maternelle. Le chinois, le tamoul, l’espagnol, le tagalog et l’italien constituent les langues les plus parlées à la maison.

Toronto regorge de collèges et d’universités de grande réputation. Mentionnons par exemple, l’University of Toronto, qui constitue l’une des meilleures maisons de haut savoir du pays et qui compte un impressionnant total de 84 000 étudiants.  Il y a aussi  la York University, la 3e plus grande au pays avec plus de 53 000 étudiants, et la Ryerson University, qui compte plus de 38 000 étudiants.

La ville accueille aussi plusieurs grands festivals attirant des centaines de milliers de touristes chaque année, comme le Toronto International Film Festival, le Pride Festival, le festival de jazz et le Caribana Festival – sans oublier les fêtes du 1er juillet  qui reviennent chaque année.

La vie nocturne y est trépidante dans de nombreux quartiers animés, comme celui de la Petite Italie, qui regorge de bons restaurants, de boutiques chic et de bars. Le quartier Annex est l’un des endroits de prédilection des collégiens et universitaires, pendant que Queenwest se distingue par son ambiance détendue et amicale et que Yorkville, est haut de gamme, voire même un peu snob. Les quartiers Leslieville et Beaches, le long de la portion est de la rue Queen, accueillent une foule de galeries d’art, de cafés gourmets et de restaurants branchés qui expliquent leur popularité grandissante.

Le PATH est un réseau piétonnier souterrain de 28 km dans le centre-ville torontois. Il relie plus de 50 tours à bureaux, édifices de stationnement, centres commerciaux et hôtels – sans parler de la gare ferroviaire.

Le Toronto Transit System (TTC) constitue le troisième métro en Amérique du Nord. Plus de 1,1 millions de Torontois l’utilisent chaque jour. La TTC exploite aussi un vaste réseau d’autobus et de tramways accueillant pour leur part 1,3 million de passagers par semaine. On étudie actuellement plusieurs projets d’expansion du métro et de trains légers sur rail, dont une liaison express entre Union Station au centre-ville et l’aéroport international de Toronto.

Celui-ci, l’aéroport Lester B. Pearson, est établi à 23 km du centre-ville et constitue l’aéroport le plus achalandé au pays. En 2015, il a accueilli plus de 41 millions de voyageurs. Plus de 65 lignes aériennes desservent l’aéroport Pearson et le relie à plus de 155 destinations à travers le monde.

Le second aéroport de Toronto, l’aéroport municipal Billy Bishop, est situé sur une île dans le port de Toronto, à deux pas du quartier des affaires et touristique. À l’heure actuelle, l’aéroport est relié au centre-ville par un service de traversiers, qui franchissent les 400 mètres entre l’île et la terre ferme, ce que plusieurs considèrent comme le trajet de traversier régulier le plus court du monde. Les quelque 2,4 million de personnes utilisant l’aéroport municipal chaque année peuvent maintenant s’y rendre, et en revenir à pied puisqu’un tunnel piétonnier a été ouvert le 30 juillet 2015.

On peut cibler des groupes ethniques, des styles de vie et des quartiers très spécifiques grâce à l’affichage intérieur et les affiches au niveau de la rue.

Plusieurs autoroutes municipales et provinciales desservent Toronto et la région. L’autoroute 401 coupe la ville en deux d’est en ouest, en contournant le centre-ville. Les principaux axes routiers municipaux comprennent le Gardiner Expressway, le Don Valley Parkway, les autoroutes 404 et 427 et le chemin Allen.

Le service de transport en commun public régional s’appelle GO transit. Celui-ci est relié à tous les services municipaux du Grand Toronto et de la région de Hamilton, y compris la TTC. Ses trains et autobus desservent plus de sept millions de personnes habitant une région qui va de Hamilton et Kitchener-Waterloo à l’ouest et Newcastle ainsi que Peterborough à l’est; et  de Orangeville, Barrie et Beaverton au nord et Niagara Falls, au sud. Le nombre moyen de passagers est de 259 000 par semaine, soit 185 000 par train et 74 500 par bus. Environ 96 % des passagers utilisant le train se rendent à Union Station au centre-ville, alors que 70 % des utilisateurs des autobus circulent ailleurs à Toronto.

Les Torontois consacrent en moyenne 32,8 minutes à leurs déplacements pour aller au travail (Statistiques Canada 2011); c’est le temps de trajet le plus long parmi toutes les régions urbaines aux pays. 28,5% des personnes allant au travail dans la région du Grand Toronto mettent 45 minutes ou plus pour s’y rendre. D’après l’enquête sociale générale 2010 de Statistiques Canada, les personnes se déplaçant en voiture mettent en moyenne 29 minutes pour se rendre au travail alors que celles se déplaçant en transports en commun mettent en moyenne 49 minutes.  On peut rejoindre les consommateurs par des affiches dans les transports en commun, des affiches au niveau de la rue et d’autres panneaux d’affichage extérieur. L’automobile est le mode de transport de prédilection des banlieusards se rendant dans la ville de Toronto durant l’heure de pointe du matin (81 % de tous les trajets à destination de la ville). Près de la moitié, 46 %, utilisent les transports en commun pour se déplacer dans le centre-ville (Sondage Transportation Tomorrow).

Il existe plusieurs entreprises d’affichage à Toronto, mais toutes ne sont pas membres du Bureau canadien de l’évaluation de l’affichage (COMB), qui établit les normes de l’industrie pour la mesure des audiences publicitaires. Par contre, les entreprises Astral Affichage, Branded Cities, OUTFRONT Média, PATTISON Affichage, et Québécor Media Affichage le sont, ce qui garantit l’exactitude et la fiabilité de leurs données de circulation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pour connaître les entreprises d’affichage établies à Toronto et leurs produits, cliquez ici.
Enfin, pour créer et télécharger une carte indiquant la localisation des produits offerts par les membres de l’AMCA à Toronto, cliquez ici.