Rencontre avec Marielle Constandse

10 août 2016

Quel a été votre premier emploi en publicité ?
J’ai commencé chez OMD. J’ai travaillé un peu plus d’un an sur le compte de Rogers, un client extraordinaire pour une débutante. J’ai beaucoup appris !

Quels défis l’affichage devra-t-il relever au cours des 5 prochaines années ?
D’après moi, le défi le plus important sera de performer en fonction d’autres critères. Les clients recherchent un rendement d’ensemble et clairement attribuable à des campagnes qui exploitent plusieurs médias. Je pense qu’il sera très intéressant de voir comment les campagnes d’affichage pourront s’intégrer aux autres médias au cours des prochaines années.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’affichage, par rapport aux autres médias ?
Son impact ! Un bon concept sur un grand panneau d’affichage peut avoir un rayonnement considérable. Je suis toujours attiré par des panneaux qui affichent des images fortes. Il est difficile de créer des bannières numériques super percutantes — elles sont tout simplement trop petites.

Quelle est votre opinion de l’affichage numérique ?
Cela dit, c’est certainement mon type d’affichage préféré. L’affichage numérique fait réellement se démarquer tout type de concept. Il permet aussi de diffuser très facilement plusieurs concepts pendant une campagne.

Quel est votre plaisir coupable ?
Je dois avouer que je regarde mes émissions préférées en rafale sur shomi (actuellement Outlander), tout en mangeant n’importe quelle sorte de chocolat — probablement farci au beurre d’arachide.